Que faire autour de Cracovie : visite de la ville de Tarnów

Après avoir passé deux jours à visiter la ville de Cracovie et une journée à Auschwitz, nous avions envie de découvrir d’autres parties de la Pologne pour le dernier jour de notre voyage.

Initialement, nous voulions nous rendre dans la montagne de Tatras pour visiter la ville de Zakopane. Malheureusement, il faut compter 4 heures aller-retour depuis Cracovie pour se rendre jusque là. Cette région a l’air magnifique et on avait peur de se sentir frustré à l’idée de n’y passer qu’une seule journée. Mais nous adorons tellement la Pologne que nous nous y rendrons certainement un jour !

Nous hésitions donc entre les villes de Katowice (réputé pour être l’une des villes les plus moches de Pologne), Tarnów et Brzesko. Finalement, notre choix s’est porté sur Tarnów, une jolie petite ville située à 1 heure de train depuis Cracovie.

Tarnów, la perle de la Renaissance polonaise

Tarnów est une ville située dans la Petite-Pologne. Jusqu’en 1921, la ville de Tarnów appartenait à l’empire d’Autriche et puis de l’Autriche-Hongrie.

A ce jour, la ville compte environ 120 000 habitants. Pourtant les rues de la ville étaient quasi désertes ! Quel plaisir de visiter cette ville loin des touristes et des groupes de visite. Nous avons pleinement pu profiter de la ville et y découvrir chaque coin de rue sous un soleil radieux.

Visite de la ville de Tarnów

Le centre ville est situé à environ 10 minutes à pied depuis la gare de Tarnów. Je vous conseille de vous rendre tout de suite à l’office de tourisme pour obtenir plus d’informations sur la ville. Le monsieur de l’office était très gentil et parlait très bien anglais. Il nous a donné un plan de la ville et une brochure en français. Pour une petite ville de Pologne, j’ai été étonné de la qualité des brochures et du plan qui nous a été donné par la ville.

Sur les traces des juifs de Tarnów

Avant la deuxième guerre mondiale, plus de 25 000 juifs vivaient dans la ville de Tarnów (plus de la moitié de la population). Ils furent presque tous tués durant la guerre. Ceux qui ne furent pas tués durant l’exécution de masse dans la forêt de Zbylitowka Gora furent enfermés dans le ghetto construit dans la ville et ensuite déportés dans les camps de Belzec et d’Auschwitz. On retrouve plusieurs bâtiments dans la ville liés à la communauté juive.

La vieille synagogue Bimah

Cette synagogue est la plus vieille de la ville de Tarnow, construite en 1661. Durant la Seconde Guerre mondiale, le 8 novembre 1939, les nazis ont incendié la synagogue. En 1941, elle a explosé et ses murs ont été démolis. Voilà tout ce qu’il reste de la synagogue à ce jour, une structure a été placée au dessus de celle-ci afin de la protéger un maximum.

Mikvah

Le Mikvah, bain juif, était un endroit prisé des juifs avant la seconde guerre mondiale. Malheureusement le 14 juin 1940, les nazis y ont enfermés 753 prisonniers de la prison locale. Ils ont ensuite été conduit au camp d’Auschwitz. Ils furent les premiers prisonniers à entrer dans le camp. A leur arrivée sur le camp, ils furent tatoués du numéro 31 à 758. Les numéros 1 à 30 ont été attribués à des prisonniers allemands.

Premier transport de prisonniers à Auschwitz

Ce monument, situé juste en face du Mikvah a été inauguré 35 ans après la déportation.

Pomnik Ofiar Wojny i Faszyzmu

Ce monument aux victimes de la guerre et du fascisme est situé en face du vieux cimetière de la rue Narutowicza à Tarnów. Il a été inauguré le 19 juin 1966, à l’occasion du 26e anniversaire du premier transport de prisonniers vers le camp de concentration d’ Auschwitz. Il rend hommage aux 45 000 habitants de la région de Tarnów assassinés par les fascistes allemands en 1939-1945.

Le monument est composé de deux parties : la première représente trois martyrs agenouillés au cœur déchiré, la seconde deux épées (faisant référence à la bataille de Grunwald) et un enfant en pleurs devant un mur inaccessible, froid et étranger.

Street art à Tarnów

Czarno-białe ptaki

Ce dessin est situé sur le mur derrière la vieille synagogue Bimah. Cette fresque fait référence à la diversité culturelle et à l’histoire des juifs de Tarnów. Les oiseaux symbolisent également la liberté.

Panoramy Siedmiogrodzkiej

Cette magnifique fresque est située sur la Plac Węgierski à côté de la statue du général Joseph Bem.  

Życie to rozwój

Adresse : Wielkie Schody 3-9, 33-100 Tarnów, Pologne

Eglises

Depuis la seconde Guerre Mondiale, la population polonaise est à 90% catholique. Lors de notre journée à Tarnow, nous avons pu admirer plusieurs églises dans la ville. Comme nous avons visité la ville le dimanche, les polonais étaient à la messe, nous ne sommes donc pas rentrés pour voir l’intérieur des différentes églises.

Église catholique romaine de Pw. Vierge Marie de l’Assomption

Dans la région de la petite-pologne (Malopolska), on trouve plusieurs églises en bois. A Tarnów, on trouve l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, également appelée Na Burku. 

Kościół Rzymskokatolicki Pw. św. Rodziny

Cathédrale de l’Assomption

La plus belle église de Tarnów est la cathédrale de la Bienheureuse Vierge Marie, visitée par le pape en 1987. Il s’agit d’une église gothique située près de la place de la vieille ville. A droite de l’entrée de l’église se trouve une énorme statue de Jean-Paul II. Avant de mourir, le pape a demandé aux Polonais de ne pas construire de statue à son effigie mais plutôt de consacrer cet argent à des oeuvres de bienfaisance.

Pomnik Kataryniarza

Cafe Tramwaj

Ce vieux tram est en réalité un coffee bar où l’on peut y boire un café accompagné d’une petite douceur.

L’Elephant

Walowa Street

L’employé de l’office du tourisme nous a conseillé de nous promener dans cette rue où l’on peut admirer de jolies façades de maisons toutes colorées.

Musée de Tarnów

Le musée Régional de Tarnów, situé sur le Rynek, propose une collection d’objets et des oeuvres d’art sur l’histoire de la Pologne. On peut y admirer des collections d’armures, des portraits d’hommes polonais ayant régné sur la ville, … Nous avons visité la ville de Tarnów un dimanche et ce jour-là tous les musées de la ville sont gratuits (ils ferment à 14h !).

Józef Zachariasz Bem, un héros national polonais et hongrois

Józef  Bem est né à Tarnow en 1794 et il a joué un rôle essentiel dans les mouvements nationaux d’Europe centrale et balkanique. Près des monuments édifiés à la mémoire de Józef  Bem on trouve des petits drapeaux hongrois comme la statue à son effigie (ulica Walowa) ou la Brama Seklerska.

Profitez de l’instant présent sous le soleil polonais sur le Rynek

Nous avons eu énormément de chance côté météo et nous avons pu profiter de la ville de Tarnów sous un magnifique soleil. Durant notre visite, nous avons pris le temps de boire une bière en terrasse sur la rynek de la ville et de regarder les habitants se promener dans les rues de la ville.

Ensuite, nous avons dégusté une glace d’un glacier situé à deux rues de là. Comme j’ai déjà pu le constater lors de mes précédents voyage en Pologne, les Polonais raffolent des glaces et dès que le soleil pointe le bout de son nez, ils font la file pour déguster un bon cornet. Le prix est généralement d’un euro pour une boule de glace.

Comment prendre le train vers Tarnów ?

En Pologne, lorsque vous prenez un billet de train, une heure y est définie contrairement à la Belgique. Nous avons donc pris notre billet au moment de départ et d’aller. D’ailleurs, j’ai été étonnée de voir autant de guichets (4 !) ouvert un dimanche soir ! Le train direct de Cracovie à Tarnów prend environ une heure.

Si vous souhaitez vous rendre en Pologne vos prochaines vacances, n’hésitez pas à contacter l’office du tourisme polonais pour vous aider dans vos démarches.

 

1 commentaire sur “Que faire autour de Cracovie : visite de la ville de Tarnów”

  1. Ping : Où dormir dans le centre de Cracovie : découvrez l'Hôtel Wit Stwosz - The Commu Girl | Blog voyage belge

Laisser un commentaire